La didactique des sciences a-t-elle quelque chose à apprendre à la médiation scientifique ?

Résumé

Certains des problèmes que rencontre la médiation scientifique ressemblent à ceux de la didactique : complexité et transposition ; persuasion vs. conviction ; crédibilité des messages et des enseignements dispensés et, bien entendu, réticences et résistances à l’égard de ces messages (e.g. la vaccination, comme objet scientifique et enjeu social). Ces similitudes tendent à suggérer qu’un dialogue entre didactique et médiation puisse enrichir les activités de l’une comme de l’autre par une mise en commun de leurs expertises et connaissances. Cette conférence présente les efforts déployés en ce sens par l’Équipe de recherche en éducation scientifique et technologique (EREST) dans le cadre de leurs travaux sur les phénomènes de changement conceptuel. Résultats d’une programmation combinant les méthodologies de la didactique, des sciences cognitives et des neurosciences, des conclusions théoriques et suggestions concrètes de l’EREST concernent des méthodes pour optimiser l’acquisition et l’adhésion aux modèles et propositions reconnus par la communauté scientifique par des individus exprimant ou manifestant de la résistance. Ces résultats pourront vraisemblablement intéresser les initiatives éducatives non-formelles comme le journalisme scientifique, l’éducation populaire, les cycles de conférence « grand public », les activités d’institutions muséales, etc.

Détails

Vendredi 3 décembre 2021, 12 h 45
Accès libre, sur inscription
Local N-8510 (UQAM) et en ligne

À propos du conférencier

Patrice Potvin est professeur en didactique des sciences et de la technologie à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) depuis 18 ans. Ancien enseignant (durant 7 ans), il a également œuvré dans le développement de nombreux programmes de formation. Titulaire de la Chaire de recherche sur l’intérêt des jeunes à l’égard des sciences et de la technologie (CRIJEST) et directeur de l’Équipe de recherche en éducation scientifique et technologique (EREST), ses intérêts de recherche et de développement portent sur l’intérêt des élèves à l’égard des sciences, l’apprentissage des sciences en contexte ouvert, l’apprentissage assisté par ordinateur, la formation des enseignants ainsi que le changement conceptuel selon une approche neuroéducative (contrôle cognitif, inhibition et engagement). Auteur de plus de 360 publications et communications (dans des revues telles que Studies in science educationFrontiers in Human NeuroscienceResearch in Science EducationJournal of Research in Science Teaching, etc.), il a récemment publié, aux Presses de l’Université Laval, le livre « Faire apprendre les sciences et la technologie à l’école : Épistémologie, didactique, sciences cognitives et neurosciences au service de l’enseignant ». En 2014, il a été nommé membre de la Société Royale du Canada.

Ce contenu a été mis à jour le 11 novembre 2021 à 10 h 59 min.