Les jeunes sont-ils moins croyants en la science ?

Enquête comparative dans dix pays « occidentaux » à partir des World Values Survey

Résumé (préliminaire)

À partir des enquêtes World Values Survey, la présentation s’intéresse aux générations les plus jeunes et à leurs représentations des sciences. Nous examinons les résultats de manière comparative sur une dizaine de pays afin de déterminer si les résultats observés en fonction de l’âge, ou de la génération, sont comparables ou bien, au contraire, s’il existe des particularités nationales.

Cette présentation est un essai préalable destiné à décrire un phénomène et pourrait par la suite être enrichie par une dimension explicative.

Détails

Jeudi 25 novembre, 12 h 45
Format hybride, sur inscription

À propos du conférencier

Docteur en science politique et habilité à diriger des recherches en sociologie, Kristoff Talin est chercheur au CNRS (France). Spécialisé dans l’étude empirique – tant qualitatives que quantitatives – des représentations individuelles et sociales, il a travaillé sur les valeurs des individus.

Depuis cinq ans, il s’intéresse aux représentations des sciences parmi les étudiants et parmi les ingénieurs. Formé aux méthodes comparatives, le projet s’inscrit dans une comparaison franco-québécoise.

Parallèlement, Kristoff Talin développe une recherche, en collaboration avec Yves Gingras, sur les rapports entre science et religions. Le thème porte plus spécifiquement sur le niveau d’intégration à une religion et ses influences sur les représentations des sciences. L’hypothèse centrale de la recherche est une corrélation étroite entre une croissance de l’intégration à une religion et un rapport plus distancié aux sciences.

Ce contenu a été mis à jour le 22 novembre 2021 à 13 h 34 min.