Les think tanks et le discours expert sur les politiques publiques au Canada

Ce livre retrace l’histoire des groupes de réflexion ou think tanks canadiens, tout en inscrivant ceux-ci dans un contexte plus large permettant de mieux comprendre les rapports entre la politique, les sciences sociales et l’analyse des politiques publiques en Amérique du Nord.

Les efforts des think tanks pour influencer les débats publics et affermir les identités politiques transparaissent alors que les acteurs sociaux mobilisent des perspectives et des ressources organisationnelles pour imposer leur vision des problèmes sociaux et du rôle de l’État.

Julien Landry présente une analyse sociohistorique de l’émergence et de l’évolution des think tanks canadiens qui s’étend sur plus d’un siècle. Il intègre également le cas des États-Unis à cette analyse et propose une nouvelle synthèse de la littérature sur les think tanks, les sciences sociales et l’action publique. Il se penche plus particulièrement sur l’organisation et l’ascension des sciences sociales, la consolidation de leurs fonctions technocratiques et la généralisation du recours à leur langage pour analyser les politiques publiques et intervenir dans les débats sociaux.

Cette histoire des rapports entre les sciences sociales et l’action publique au Canada, qui s’appuie sur le cas américain, montre l’émergence et l’évolution des think tanks en fonction de l’ascension, de la consolidation et de la généralisation des discours d’expertise dans les débats publics et dans l’élaboration des politiques. Elle comble une importante lacune dans l’histoire des think tanks canadiens en intégrant celle-ci au cheminement sociopolitique du XXe siècle.

Ce contenu a été mis à jour le 6 janvier 2021 à 15 h 02 min.