Anael Marrec

Stagiaire postdoctorale
Université du Québec à Trois-Rivières

This content is not available in the selected language.

Anaël Marrec est chercheuse en histoire des sciences et des techniques, associée au Centre François Viète (Université de Nantes). Elle travaille sur l’histoire des énergies à l’époque contemporaine à travers deux thématiques principales : l’innovation, dans ses dimensions technopolitiques et imaginaires, et les territoires, en termes d’aménagement, de conflits sociaux et de mémoire. Elle adopte une approche de Science and Technology Studies et d’histoire environnementale pour examiner les réponses technologiques apportées à des conjonctures écologiques et économiques changeantes, ainsi que l’inscription territoriale des projets d’aménagement dans leurs dimensions sociales et environnementales. Ingénieure de formation, elle a effectué sa thèse de doctorat à l’Université de Nantes sur l’histoire des énergies renouvelables en France (1880-1990), et travaille actuellement sur l’histoire de l’utilisation énergétique de la biomasse et les controverses dans les projets d’aménagements énergétiques suite aux chocs pétroliers.

 

Le stage postdoctoral de Anaël Marrec étudie le cas québécois dans le cadre d’un projet plus large sur l’histoire de la conversion énergétique des déchets au croisement de la “crise des déchets” et de l’énergie durant les années 1970. Ces deux crises ont placé la « biomasse » dans une situation stratégique à l’intersection des mesures encourageant l’élimination, la récupération et le recyclage des déchets et l’utilisation de ces sources d’énergie. Le projet propose d’analyser les programmes d’innovation et les politiques mises en place à partir d’une promesse technoscientifique faisant des déchets un élément paradoxal, entre rebut indésirable et ressource valorisable.

This content has been updated on 22 March 2022 at 8 h 43 min.